Table Ronde – 26 novembre de 09h00 à 12h30h – Ensap Bordeaux (salle 4)

« LA RESTAURATION ÉCOLOGIQUE DES COURS D’EAU. Bilan critique des paradigmes contemporains de conservation de la nature à la croisée des sciences humaines et naturelles »Intervenants : Véronique André (Géographe, MCF Université de Bordeaux), RémiBercovitz (Historien et paysagiste, MCF Ensap Bx), Bernard Davasse (Biogéographe,Professeur EnsapBx), Christian Lévêque (Hydrobiologiste, Professeur émérite IRD)

Modérateur : Laura Menatti (Philosophe, MCF EnsapBx)

La période récente a été particulièrement marquée par l’importance nouvelle donnée à la dimension écologique du rapport des sociétés à l’eau. Ce tournant environnemental s’incarne aujourd’hui sur notre continent dans la politique définie par la Directive Cadre Eau (DCE) promulguée en 2000 qui fixe aux états membres l’objectif d’atteindre le « bon état écologique ». Dans cette perspective, sont mises en œuvre depuis plusieurs années des mesures de restauration écologique comprises comme un retour à un état écologique antérieur aux modifications des hydrosystèmes engendrées par les activités humaines. Cette politique annonce une rupture fondamentale en matière de conservation de la nature. En effet, il ne convient aujourd’hui plus seulement de préserver et de gérer les écosystèmes et leurs fonctionnements mais, de manière volontariste, de recréer la nature. Le temps semble donc venu d’une action thérapeutique portée par une ingénierie réparatrice.Révélatrice d’un nouveau paradigme société/environnement, la restauration écologique des cours d’eau interroge nos manières d’agir autant que nos manières de produire des connaissances. Dès lors, il convient de s’interroger sur quel genre de postulats sont fondées ces approches ? Où se situent leurs points d’ancrage théorique, politique et éthique ? Quel est le sens exact et la portée heuristique des concepts qu’elles ont fait émerger ou dont elles ont fait usage ? Quels sont leurs limites et leurs points aveugles ?Ce réseau de questionnement mérite d’être abordé à la croisée des disciplines et au carrefour des sciences humaines et naturelles. Dans cette perspective, nous réunissons autour de l’hydrobiologiste Christian Lévêque, instigateur et animateur entre 1984 et 1992 du Programme « grands fleuves » du PIREN (Programme Interdisciplinaire de Recherche sur l’Environnement) et entre 1998 et 2002 directeur du Programme Environnement Vie et sociétés du CNRS, des historiens, des philosophes, des géographes et des paysagistes. A travers cette approche interdisciplinaire, il s’agit d’établir un bilan critique des fondements théoriques,épistémologiques et méthodologiques, éthiques et politiques de la restauration écologique.

ORGANISATION : Cette table ronde intervient dans le cadre des enseignements dispensés au sein de la formation des paysagistes DEP de l’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux (Ensap Bx). Il se situe plus particulièrement dans le module d’enseignement délivré en Master 1 et intitulé Plateau transversal Environnement(s)dont l’objectif premier est de permettre aux étudiants paysagistes de prendre position, en pensée et en pratique, relativement à la « question environnementale ».Dans cette perspective, le public de cette table ronde est essentiellement celui des étudiants paysagistes concernés par ce module d’enseignement. En fonction de leurs disponibilités des étudiants d’autres promotions seront également présents.Certains chercheurs de l’UMR Passages seront également invités.La séance se déroule à la salle 4 de l’EnsapBx (740 Cours de la Libération 33 Talence. Voir les indications voir ci-dessous).• 09h00/10h30. Interventions Après une courte introduction, la table ronde débute par 4 interventions de 20 minutes où chaque intervenant dispose de 15 minutes pour présenter quelques points saillants de son analyse de la restauration écologique. 5 minutes sont consacrées pour des questions courtes provenant de la salle. Les intervenants auront faits passer préalablement un court texte résumant leurs interventions.

Intervenants par ordre de passage : Christian Lévêque (Hydrobiologiste,Professeur émérite IRD) – Rémi Bercovitz (Historien et paysagiste, MCF EnsapBx) -Véronique André (Géographe, MCF Université de Bordeaux) – Bernard Davasse(Biogéographe, Professeur EnsapBx)

Pause 10h30/10h45• 10h45/12h15. DiscussionAnimée par Laura Menatti, la discussion vise à mettre à jour les concordances et les lignes de fractures qui auront émergées lors des différentes présentations. Elle vise également à ouvrir de nouvelles interrogations et de nouveaux questionnements.La discussion est largement ouverte sur la salle.


Ce contenu a été publié dans Accueil par PERRIN Jacques-Aristide. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos PERRIN Jacques-Aristide

Post-doctorant en géographie au sein de la chaire Capital environnemental et gestion durable des cours d'eau, Géolab, Université de Limoges. Thèse qui a porté sur la continuité écologique des cours d'eau Projet actuel de recherche intitulé 'sciences territoriales'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.