Alexandra Boccarossa

Membre depuis septembre 2015 – Administratrice du blog

Rattachement

photo profil membreDoctorante au Laboratoire ESO-Rennes – UMR ESO 6590 CNRS Université Rennes 2

Contact

Laboratoire ESO UMR 6590 CNRS

Maison de la Recherche en Sciences Sociales         

Université Rennes 2

Place du Recteur Henri Le Moal

35043 RENNES Cedex alexandra.boccarossa@uhb.fr

 

Discipline ­- Géographie ‑

Année de début de thèse – Octobre 2013

Directrice de recherche – HELLIER Emmanuelle, Professeure d’Aménagement de l’espace, UMR ESO CNRS Rennes 2

Codirectrice – CARRE Catherine, Maître de Conférences en Géographie, UMR Ladyss CNRS Paris 1                                                                                                                                            Autres membres de l’équipe   DUPONT Nadia, Maître de Conférences en Géographie, UMR ESO CNRS Rennes 2

 

Titre de la thèse (provisoire) – La « qualité » des eaux de surface : principes d’action publique et représentations régionalisées à l’épreuve des bassins de Loire-Bretagne (1964-2010)

En moins de cinquante ans, les nouvelles formes de connaissance vis-à-vis des pressions exercées sur la ressource en eau, l’émergence de mouvements contestataires ou encore les transpositions des directives européennes ont contribué à modifier le regard porté sur les eaux, les objectifs de qualité, leur gestion et leurs vulnérabilités. Le projet Makara dans lequel s’inscrit la thèse, a pour ambition de revisiter le concept de qualité des systèmes hydriques selon une approche pluridisciplinaire. Dans cette logique, les discours et les descriptions de l’état du milieu seront analysés dans le but de comprendre comment la notion de qualité a été définie par de multiples acteurs des politiques de gestion de l’eau et des milieux aquatiques. Dans le cadre de ce programme, la réflexion est menée sur un temps couvrant le XIX et le XXe siècle.

L’idée centrale de la thèse est de travailler sur cette notion de qualité telle qu’elle est représentée et mise en œuvre par les acteurs des politiques de gestion de la ressource et des milieux aquatiques. Au sein de l’équipe, les chercheurs partenaires rennais du laboratoire ESO s’intéressent plus particulièrement aux terrains de référence des bassins hydrographiques bretons et ligériens de 1964 à aujourd’hui.

La problématique est celle d’une construction territorialisée (ou non) de la qualité des eaux de surface dans l’application de ces transpositions nationales par des acteurs publics de dimension régionale et interrégionale. En aval de la production de l’encadrement réglementaire, on s’intéresse donc aux modalités d’appropriation de ces cadres par les échelons régionaux et locaux, selon les périodes, les espaces et les configurations d’usages considérés. Ces modalités d’appropriation sont abordées par le biais des discours d’acteurs et mises en relation avec les dynamiques d’usages de la ressource.

Dans ce contexte, la méthodologie repose principalement sur l’exploitation d’entretiens semi-directifs et sur l’analyse d’un matériau documentaire diversifié (archives, schémas, contrats d’objectifs, rapports d’activités, dossiers techniques et documents de communication). Les enquêtes sont menées auprès d’un panel d’acteurs de la gestion de l’eau à l’échelle régionale et départementale travaillant au sein de services déconcentrés de l’État, d’établissements publics, ou de collectivités territoriales mais également des acteurs de bassin (animateurs de SAGE, présidents de CLE) et des acteurs de bassin versant (techniciens ou chargés de mission de structures de gestion locale de l’eau). La période de l’étude de 1964 à aujourd’hui nous amène à élargir nos enquêtes auprès de personnes aujourd’hui à la retraite.

Terrains de recherche – Bassins hydrographiques bretons et ligériens

Études de cas – Bassin de la Vilaine et de la Vienne / Bassin versant de l’Yvel-Hyvet

Thèmes de recherche  

  • Représentation de la qualité de l’eau et des milieux.
  • Outils de gestion de la qualité, leur évolution dans le temps et leur utilisation par les acteurs.
  • Réseaux de mesure de la qualité de l’eau
  • Confrontation entre politiques publiques mises en œuvre, réglementation et actions sur le terrain

Mots-clefs – qualité de l’eau de surface, usages de l’eau, territoires, représentations, normes et seuils de qualité, réseaux de mesure, politiques publiques 

Programme de recherche – ANR Makara – La société face aux changements de « qualité » des eaux de surface (France XIXe-XXIe siècles) / Coordination scientifique Laurence Lestel (UMR 7619, CNRS-UPMC, Paris)

http://www.metis.upmc.fr/makara/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *