Antoine Brochet

Membre depuis septembre 2015, Administrateur du blog

Antoine Brochet, Doctorant photointernetAB

Me  contacter : Par courriel / Par téléphone : 06 45 22 96 88

Titre de la thèse (provisoire) : les résistances territorialisées aux politiques de modernisation des services d’eau. Le cas de l’agglomération grenobloise.

  • Doctorant en Aménagement-Urbanisme (PACTE Territoires, UJF, Univ Grenoble Alpes) sous la direction du professeur Bernard Pecqueur
  • Chargé de mission au sein de la Communauté de l’Eau de la région urbaine de Grenoble (chargé d’études, animation de groupes de travail, animation scientifique, appui aux collectivités) / http://c-eau-region-grenoble.org/
  • Axes de recherche : Modernisation et instrumentation de l’action publique ; Modalités de territorialisation des politiques Publiques et réformes du secteur de l’eau ; Gouvernance et construction territoriale des services d’eau ; Performance des services et soutenabilité de leurs gestions ; Réformes territoriales et dynamiques de métropolisation ; Histoire nationale et locale de l’organisation du secteur de l’eau ; Sociologie des acteurs des services d’eau ; Enjeux de pouvoir et représentations du service et de la ressource

L’origine de mon projet de thèse

J’ai débuté en 2011 une thèse en contrat CIFRE portée par la Communauté de l’Eau de la région urbaine de Grenoble (C-Eau). L’objectif initial était de réaliser une étude technico-économique relative aux perspectives d’harmonisation de la gestion des services d’eau de l’agglomération grenobloise dans le cadre des lois de réforme territoriale. L’étude comportait plusieurs volets (performance, relation à l’usager, problématiques juridiques spécifiques). Elle a fait l’objet de nombreuses présentations et publications sur différents supports : rapports de rendu, guides concernant des problématiques spécifiques (Règlement de service, Droits d’Eau, Servitudes d’utilité publique), notes de synthèse de groupes de travail (accès social à l’eau, indicateurs de performance, renouvellement du patrimoine etc.). Ces documents sont téléchargeables pour la plupart sur le site de la C-Eau.

L’ambition de ma thèse

Ce matériau très riche produit dans le cadre de mon activité salariée m’a amené à m’interroger sur la question de l’effet des réformes de modernisation du secteur de l’eau sur la gestion des services au niveau local. En effet, en observant l’application par les acteurs locaux de 3 réformes qui touchent le secteur de l’eau (modernisation de la relation à l’usager ; indicateurs de performance ; changement d’échelle de gestion), je me suis rendu compte que ces dernières n’étaient jamais appliquées de façon identique d’un service à l’autre. En m’appuyant sur des travaux récents, j’ai alors été amené à m’intéresser à la question des résistances locales à l’application des politiques publiques (instruments, mais aussi aux réglementations et réformes institutionnelles). La thèse défendue est que les réformes buttent sur une multitude de résistances aux origines diversifiées, souvent entremêlées, et qui s’expliquent par des variables territoriales (construction socio-technique des services et socio-naturelle du lien à la ressource, cultures territoriales internes aux services, contre-projets territoriaux etc.) et institutionnelles (retrait de l’Etat des territoires et absence de définition partagée des modalités d’application des réformes, absence de contrôle sur l’application des réformes etc.). La thèse a alors pour ambition de dresser une typologie des formes de résistances et de proposer une grille de lecture permettant de rendre compte de la construction de configurations hydro-territoriales spécifiques permettant d’expliquer l’origine des résistances observées. L’intérêt de cette recherche est appuyé par les nombreux constats énonçant la difficulté des services d’eau à atteindre les objectifs assignés aux réformes (Bolognesi 2013 ; Caillaud, 2013 ; Treyer, 2013 ; Laimé, 2014).

Ma méthodologie

Ma méthodologie s’appuie sur une étude empirique et comparative approfondie permise par le cadre de la recherche-intervention (contrat CIFRE). J’utilise des matériaux variés : base de données statistiques sur la gestion des services, participation observante, analyse de contenu de documents, indices de variation, analyse textuelle, entretiens semi-directifs etc.

Pour chacune des 3 réformes étudiées une méthodologie spécifique est mise en place. Concernant la modernisation de la relation à l’usager, j’ai procédé à une analyse textuelle (Alceste + Nvivo) des règlements de services d’eau potable des collectivités étudiées. Concernant, les résistances aux indicateurs de performance, j’ai procédé à une comparaison statistique entre les indicateurs renseignés par les services dans la base de données nationale SISPEA et les indicateurs recalculés par mes soins. Enfin, concernant, la réforme territoriale et le changement d’échelle des services d’eau, j’ai réalisé une description ethnographique de la mise en place de la réforme puis j’ai comparé l’expérience grenobloise avec les cas rennais et brestois.

Cette méthodologie originale s’articule en deux temps : l’observation très fine du terrain (la posture de chercheur salarié me permet de côtoyer quotidiennement les informateurs et acteurs de terrain qui sont en fait mes collègues) me permet de récolter des matériaux qualitatifs originaux que je formule en termes d’hypothèses testées quantitativement sur le terrain d’étude (raisonnement abductif).

Mes terrains

La recherche, centrée sur les acteurs (élus, gestionnaires, société civile) et objets actants (infrastructures, instruments d’action publique) a été menée à l’échelle de 52 services d’eau de l’agglomération grenobloise et à titre secondaire auprès des principaux acteurs de l’eau des agglomérations brestoise et rennaise. En tout une soixantaine d’entretiens semi-directifs ont été menés (45 sur l’agglomération grenobloise + une quinzaine pour Rennes et Brest).

Le terrain de recherche m’a été imposé dans le cadre du dispositif CIFRE ; il regroupe le périmètre d’action des principales structures en eau potable de l’agglomération grenobloise.

Mon positionnement théorique

Cette thèse est ancrée dans une approche territoriale mais fait appel à différents courants de recherche (gouvernance territoriale, néo-institutionnalisme, political ecology, instrumentation de l’action publique, théorie de l’acteur stratégique etc.).

Mes activités d’enseignement

J’interviens dans le cadre des Licences Professionnelles « Economie, gestion durable de l’eau et territoires » (depuis 2013, 12 heures d’enseignement en binôme, UPMF, site de Valence) et « Aménagement du territoire et Urbanisme – spécialité conseiller technique en hydraulique » (depuis 2015, 5 heures d’enseignement, UJF, Grenoble).

Je suis intervenu en 2014 dans le cadre du séminaire « Action publique et territoires » du Master 2 « Villes Territoires et Solidarités » de l’IEP de Grenoble.

Organisation et participation à des évènements scientifiques

Secrétariat scientifique, rédaction d’appels à colloques/contributions et aide logistique

  • Séminaire national (partenariat C-EAU/PACTE), « Construction intercommunale, eau potable et réforme territoriale. Quelles organisations, quels objectifs, quelles échelles, quels territoires ? », 3 décembre 2014, Saint-Martin-le-Vinoux
  • Séminaire national (partenariat C-EAU/PACTE), « Les enjeux du service public d’eau potable : de la durabilité économique à la durabilité sociale », 3 décembre 2013, Seyssins
  • Colloque international (partenariat C-Eau/PACTE), « le service public d’eau potable à l’épreuve du développement durable », 14-15 novembre 2012, Cité des Territoires, Grenoble : http://sp-eau.sciencesconf.org/

Aide logistique, appui scientifique et technique

  • Séminaire national C-EAU, « Penser l’accès social à l’eau dans le cadre de la loi Brottes : quels enjeux, quels outils, quelles finalités ? », 2 juillet 2015, Seyssins
  • Séminaire national C-Eau, « Gestion des services d’eau potable et politiques tarifaires », 1er décembre 2011, Saint-Egrève

Présentation de mes travaux à des colloques avec Actes

  • « Le service d’eau potable : affirmation de l’élu et hybridation des discours », XXXIVès Journées de l’AES, Innovations sociales, Innovations économiques, 11-12 septembre 2014, Grenoble

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01187011

  • « Le chercheur intervenant pour le développement durable : le DD au secours de la recherche-intervention (et vice-versa), Colloque international, La recherche en S.H.S sur la durabilité : Pourquoi ? Comment ? Pour Qui ?, 4-5 avril 2013, Quimper

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00833427

  • « Quel règlement de service pour une gestion durable ? Une analyse de contenu à l’échelle de 34 services de la région urbaine de Grenoble », Colloque international (partenariat C-Eau/PACTE), Le service public d’eau potable à l’épreuve du développement durable, 14-15 novembre 2012, Cité des Territoires, Grenoble

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00975531

Présentation de mes travaux à des colloques et séminaires (sans Actes)

  • Avec Thomas Bolognesi et Yvan Renou, « Les résistances territoriales aux indicateurs de performance des services d’eau dans l’agglomération grenobloise : un éclairage en termes de « communs » », 5ème Congrès de l’AFEP, l’Economie Politique de l’Entreprise : nouveaux enjeux, nouvelles perspectives, 1-3 juillet 2015, Lyon
  • « La résistance des territoires aux politiques de modernisation des services d’eau. Etat d’avancement de la thèse et premiers résultats de recherche », 1ères Doctoriales en Sciences Sociales de l’eau, ENGEES, 4-5 décembre 2014, Strasbourg
  • Avec Christophe Wittner, « Les EPCI et l’organisation du petit cycle de l’eau. Le cas de l’agglomération grenobloise : les services à l’épreuve du développement durable », Séminaire national (partenariat C-EAU/PACTE), Construction intercommunale, eau potable et réforme territoriale. Quelles organisations, quels objectifs, quelles échelles, quels territoires ?, 3 décembre 2014, Saint-Martin-le-Vinoux
  • « Changement d’échelle des services d’eau dans la région urbaine de Grenoble : efficacité fonctionnelle vs intérêts territoriaux », Colloque international, L’espace en partage. Approche interdisciplinaire de la dimension spatiale des rapports sociaux, 9-11 avril 2014, Rennes
  • « La coordination des acteurs à l’heure des politiques de modernisation : entre appropriation technique et fragmentations politiques. L’exemple des services publics d’eau potable de l’agglomération grenobloise », Séminaire PACTE, TEE, jeune recherche : Coordination des acteurs et gouvernance des usages d’une ressource naturelle, 6 février 2014, Grenoble
  • Avec Charles-Adrien Herault et Delphine Tartaix, « Etude sur les méthodes de construction du prix de l’eau », Séminaire national (partenariat C-EAU/PACTE), Les enjeux du service public d’eau potable : de la durabilité économique à la durabilité sociale, 3 décembre 2013, Seyssins
  • Avec Cécile Benech, « Changer d’échelle pour assurer la durabilité des services d’eau. Réflexions techniques et urbanistiques sur le travail de la Communauté de l’Eau Potable dans l’agglomération grenobloise », 92ème Congrès de l’ASTEE : Au service des villes durables, 4-7 juin 2013, Nantes
  • « Changement d’échelle des services publics d’eau potable dans les agglomérations française : le cas de la région urbaine de Grenoble », séminaire GESTE, 23 septembre 2013, Strasbourg
  • Avec Mary Gely, « l’expérience de deux thèses CIFRE en collectivités locales : l’apprenti-chercheur face à l’administration », séminaire doctoral Méthéo Géo avec Bernard Kalaora et Yves Hénocque, 7 juin 2012, domaine Olivier de Serres, Mirabel.

Autres présentations

  • « Les effets des réformes territoriales sur la durabilité du petit cycle de l’eau. Le cas de l’agglomération grenobloise », soirée de l’eau, 14 décembre 2015, Conseil Départemental du Val d’Oise, Cergy-Pontoise.
  • Conclusion synthèse du séminaire national C-EAU, « Penser l’accès social à l’eau dans le cadre de la loi Brottes : quels enjeux, quels outils, quelles finalités ? », 2 juillet 2015, Seyssins

Mes publications

Publications professionnelles (travaux techniques et juridiques)

  • CEP, 2015, « Les servitudes de canalisation en interaction avec les services publics d’eau potable », 137 p.

http://c-eau-region-grenoble.org/wp-content/uploads/2015/03/DossierServitudesCEAU_VDEF_29Janvier2016_12H.pdf

  • CEP, 2014, « Exercice théorique prospectif sur la durabilité actuelle et future des services d’eau potable. La situation du bassin grenoblois à l’horizon 2040 », 75 p.

http://c-eau-region-grenoble.org/wp-content/uploads/2015/04/Exercice-the%CC%81orique-prospectif-durabilite.pdf

  • CEP, 2014, « Rapport d’enquête. Photographie des services d’eau potable du bassin grenoblois », 212 p.

http://c-eau-region-grenoble.org/wp-content/uploadsFTP/rapport_photographiedesservices_bassereso_cep.pdf

  • CEP, 2014, « Les droits d’eau à titre gratuit en interaction avec les activités des services publics d’eau potable. Document de repérage. L’exemple des droits sur les sources et sur les eaux souterraines dans le cadre des réseaux publics et des réseaux privés maillés au réseau public », 86 p.
  • CEP, 2013, « Droits et obligations du service public de l’eau potable dans ses relations aux usagers. Un document d’appui aux autorités organisatrices pour la rédaction et/ou la mise à jour des règlements de service d’eau potable », 168 p.

http://c-eau-region-grenoble.org/wp-content/uploadsFTP/guide%20reglement%20de%20service.pdf

Articles de presse

Coordination d’ouvrage

  • Pecqueur B., Brochet A., 2013, Le service public d’eau potable et la fabrique des territoires, Actes du colloque international de Grenoble des 14 et 15 novembre 2012, Paris, L’Harmattan, coll. La librairie des humanités, 464 p.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00975520

Introduction d’ouvrage

  • Pecqueur B., Brochet A., 2013, « 1992-2012 : le service public d’eau potable en mutation », Le service public d’eau potable et la fabrique des territoires, Actes du colloque international de Grenoble des 14 et 15 novembre 2012, Paris, L’Harmattan, coll. La librairie des humanités, 464 p.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00975542

Articles de revues à comité de lecture

  • Brochet A., 2015, « Petite histoire grenobloise du grand réseau, des origines de la cité à l’aube du XXe siècle », Urbanités, Numéro 6 : La ville et les tuyaux. Publié en ligne le 27 novembre 2015.                                                                                    URL : http://www.revue-urbanites.fr/6-petite-histoire-grenobloise-du-grand-reseau-des-origines-de-la-cite-a-laube-du-xxe-siecle/
  • Brochet A., 2015, « La création de Sociétés Publiques Locales pour gérer les services d’eau des agglomérations françaises : une nouvelle forme d’organisation innovante ? », La revue innovatiO, Numéro 3 : Les doctorales 2013 – 2015 de l’innovation. Publié en ligne le 18 septembre 2015.                                                  URL : http://innovacs-innovatio.upmf-grenoble.fr/index.php?id=281
  • Brochet A., Benech C., 2014, « Changement d’échelle et durabilité des services d’eau. Résultats d’une recherche intervention menée dans l’agglomération grenobloise », TSM, Numéro 5, pp.77-90.

Une réflexion au sujet de « Antoine Brochet »

  1. Bonjour. Notre lotissement privé est alimenté par différents réseaux souterrain. Une servitude de passage des canalisations souterraines est mentionnée au cahier des charges du lotissement inscrite sur un acte authentique réalisé par un notaire et publiée au bureau des hypothèques concerné. Le service public gestionnaire de ces réseaux dit qu’ils sont sous la responsabilité du lotissement du fait de son caractère privé. Le réseau d’eau potable traverse le lotissement sur son axe SUD/NORD est surdimensionné et maillé sur 2 rues communales. Je vous remercie d’apporter une réponse à mon ignorance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *