Laura Seguin

Membre depuis mai 2016 – Administratrice du blog

Rattachement – UMR 7324 CITERES (Cités, territoires, environnement, sociétés) CNRS Université de Tours
Maison des sciences de l’homme Val de Loire
33, allée Ferdinand de Lesseps
37 204 Tours Cedex 3

Discipline ­- Aménagement de l’espace – urbanisme

Année de début de thèse – 2011

Directrice de thèse – Corinne Larrue, professeure en aménagement de l’espace – urbanisme; Co-encadrante –  Hélène Bertheleu, maître de conférences en sociologie

Titre de la thèse – Les apprentissages de la participation. Regards croisés sur un dispositif institué et une mobilisation contestataire.

Soutenance de thèse – 13 juin 2016, 14h, Université de Tours (3, rue des Tanneurs, salle des Actes, 2ème étage)

Terrains de recherche – Bassin versant de la Charente (région Poitou-Charentes, France), Ardèche (région Rhône-Alpes, France)

Études de cas – conférence de citoyens sur la gestion de l’eau dans le cadre du SAGE Charente; mobilisation contre les projets d’exploration et d’exploitation du gaz de schiste en Ardèche.

Thèmes de recherche :

  • Démocratie participative, démocratie délibérative, procédures mini-public
  • Mobilisations collectives, conflits environnementaux
  • Apprentissages politiques, effets, politisation

Résumé de la thèse :

La thèse propose d’analyser les modalités d’apprentissages des protagonistes (citoyens ordinaires, militants associatifs, techniciens et élus) de deux expériences participatives (au sens large) : une conférence de citoyens sur la gestion de l’eau en Charente à l’initiative d’une institution publique, et la mobilisation contestataire en Ardèche contre l’exploitation du gaz de schiste. Ce travail s’inscrit dans le champ des recherches sur la participation qui ont certes travaillé la question des effets et apprentissages réalisés au cours des expériences participatives, mais peu celle des modalités concrètes d’apprentissages. D’autre part, elle offre un regard croisé entre deux expériences politiques trop souvent pensées comme disjointes, la délibération et le conflit, en montrant que s’y déroulent des apprentissages comparables sinon similaires. C’est en mobilisant l’enquête ethnographique et en ayant recours aux sciences de l’éducation que ce travail propose d’enrichir le corpus des travaux sur la participation.

Publications :

À paraître, « La recherche entre effet d’engagement des acteurs et support de réflexivité. L’exemple d’une conférence de citoyens sur l’eau », Éducation relative à l’environnement. Regards, recherches, réflexions, n°13.
2015, « Entre conflit et participation. Double apprentissage dans un mini-public et un
mouvement de contestation », Participations, 13 (3), p. 63-88.
2015, « Participation et mobilisations habitantes dans l’urbanisme durable : héritage des
mouvements sociaux urbains ou évacuation du politique ? », avec M. Adam et G.-H. Laffont, Développement durable et territoires, 2 (6), en ligne : https://developpementdurable.revues.org/10989.
2013, « Faire entendre la parole des citoyens par le recours au film. Analyse d’un panel de
citoyens dans la gestion de l’eau », Participations, 7 (3), p. 127-149.

Activités d’enseignement :

  • Au sein de l’Université François Rabelais de Tours : TD de sociologie classique et contemporaine, TD de méthodologie de la recherche (L1 Sociologie); CM et TD « Concertation du public et gestion des conflits » (M2 Ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux)
  • Au sein de l’Ecole d’urbanisme de Paris : CM « Prise en compte des usages et des usagers en urbanisme (M1 Urbanisme, Aménagement, Transports)